Brunehaut, épouse de Sigebert 1er

  Née à Tolède vers 534, Brunehaut est la fille d’Athanagild,  dont sœur de Galswinthe. Elle épouse Sigebert 1er, roi d’Austratie, en 566. 

  Brunehaut est dite très belle, séduisante et prudente. Elle a un fort ascendant sur Sigebert, c’est elle qui dirige le pays à la place du roi. Elle lui donnera trois enfants :

  -Ingonde (567-585)

  -Clodesinde (596-?)

  -Childebert (570-595)

  Deux ans après ses noces, la reine d’Austratie apprend que Frédégonde, reine de Neustrie, a fait tuer sa sœur Galswinthe. Brunehaut éprouvera une haine sans merci pour celle qui a commis ce meurtre.

 

  Après un affrontement, Sigebert bat son frère Chilpéric et s’apprête à réunir la Neustrie et l’Autratie. Au moment où, selon la tradition des Francs, il doit être hissé sur les pavois et être présenté aux guerriers, il est poignardé sur ordre de Frédégonde.

 

  Brunehaut est alors emprisonnée à Rouen, avec son fils Childebert qui parvient à s’évader. C’est alors, bien que captive, elle s’éprend d’un des fils de Chilpéric, Mérovée. Prétextat, l’évêque de Rouen les marie ; il le paiera de sa vie.

 

  Libérée, Brunehaut conquiert la Bourgogne. Mais Mérovée, son nouvel époux, sait que cette alliance sera lourde de conflits. Son père la lui reproche et Mérovée se donne la mort.

 

  Brunehaut signe avec Gontran, roi de Bourgogne et frère de Sigebert, le traité de Andelot qui reconnaît son fils Childebert comme héritier, en 587.

 

  Brunehaut est une femme très jalouse, qui souhaite gouverner seule. C’est pour cette raison qu’elle maria son petit-fils Théodebert (que l’on suppose n’être ni le fils de Sigebert, ni celui de Brunehaut, mais d’une courtisane et d’un jardinier) à une esclave, Blichilde, et souhaite que son frère Théoderik reste sans alliance, pour qu’aucune figure féminine ne lui fasse de l’ombre. Elle n’aura jamais qu’une seule ennemie : Frédégonde.

 

  S’ensuit une guerre contre Clotaire II, fils de Frédégonde. Théodebert, voyant sa grand-mère prendre trop d’ascendant sur les affaires du pays, la trahit et signe une trêve avec Clotaire, au grand dam de Brunehaut.

 

  Dés lors, elle cherchera par tous les moyens à se débarrasser de Théodebert, et de placer le pouvoir dans les mains du cadet, Théoderik. Brunehaut n’hésitera pas à mentir à ce dernier, qui se mariera malgré sa grand-mère à la fille du roi de Wisigoths, Faileube. Elle sera répudiée sur ordre de Brunehaut un an plus tard, mais la dot est conservée.

 

  Brunehaut est alors à l’apogée de sa puissance, mais devient vite impopulaire. Elle fait lapider Didier, évêque de Vienne, parce qu’il influençait Théoderik. 

 

  Les deux frères ennemis, Théodebert et Théoderik guerroient l’un contre l’autre pour des questions de frontières. Théodebert a d’abord l’avantage et emprisonne Théoderik, mais ce dernier s’enfuit et bat son frère au cours d’une bataille sanglante. Théodebert est cloîtré à Chalon-sur-Saône, puis tondu et mis à mort sur ordre de Brunehaut, laquelle savoure le plaisir de s’être débarrassée de ce fils de jardinier révolté.

 

  La reine cherche à écraser Clotaire qui domine la Neustrie, pour réunifier le pays. Peu après Théoderik meurt de dysenterie, en 613. Brunehaut cherchera vainement des appuis. Clotaire II vaincra les armées de Brunehaut dépourvues de chef. La vieille reine détrônée, qui a presque 80 ans, se réfugie dans le Jura, vite rattrapée par Clotaire.

 

  Ce dernier l’injurie, et lui fait endurer trois jours de supplice, au terme desquels il fait promener Brunehaut nue sur le dos d’un chameau, devant les rires de ses soldats. Puis Clotaire ordonne qu’on fasse attacher la reine par les cheveux, un pied et un bras à la queue d’un cheval indompté, jusqu’à ce qu’il ne reste d’elle qu’une masse sanglante. Ce drame se produisit le 13 octobre 613.

2 votes. Moyenne 3.00 sur 5.

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site