Filippa Duci et autres "amourettes" de Henri II

  Bien que Diane de Poitiers fût la seule maîtresse officielle du roi Henri II, celui-ci a tout de même connu quelques passades amoureuses sur lesquelles Diane fermera les yeux : la première «amourette» de Henri II fut Filippa Duci.

  Née vers 1520, elle était la soeur d’un écuyer du Piémont et rencontra le roi en 1537. De cette aventure sans lendemain naquit une petite fille en 1538 que Henri II prénomma Diane en l’honneur de sa maîtresse (décédée en 1619). Filippa dû abandonner sa fille à Diane de Poitiers et se retirer dans un couvent. La fillette fut titrée duchesse d’Angoulême et éduquée à la cour par Diane de Poitiers. Cette naissance du premier enfant bâtard du roi mettait fin à sa soi-disant stérilité car la reine Catherine de Médicis n’avait pas encore donné le jour à un héritier et l’on soupçonnait alors Henri II d’en être la cause. La reine, à présent accusée vécu fort mal cette humiliation.

  En 1551, le roi avait de nouveau un enfant illégitime. Sa mère, Jane Stuart née en 1520 était la fille bâtarde de James IV d’Ecosse et veuve de Lord Malcom. Jane était venue en France en tant que gouvernante de Marie Stuart, fiancée du dauphin François, fils aîné du roi. Elle se retrouva enceinte de Henri II et mis au monde en 1551 à Aix-en-Chapelle, un fils qui reçut le prénom de son père et le titre de chevalier d’Angoulême.

  Jane meurt en 1553. Son fils est élevé à la cour et décède en 1586 lors d’un duel.

  Le roi courtisa ensuite Nicole de Savigny, née en 1535 et baronne de Fontette. Elle lui donnera un fils en 1557 prénommé Henri et qui reçu le titre de baron de Fautette.

  Nicole décède en 1590 et son fils (non légitimé par Henri II) en 1621.

5 votes. Moyenne 1.80 sur 5.

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site