Favorites de Henri IV

  Henri IV ne fut pas appelé le vert-galant pour rien. Outre ses maîtresses officielles, le roi vécut également de petites histoires plus ou moins courtes.


  La première des ses maîtresses fut Françoise de Montmorency, dite la « belle fosseuse ». C’était une jeune femme non mariée, née en 1562 et qui devint la maîtresse de Henri IV en 1579. Françoise fut le premier amour du futur roi qui souffrait de son mariage avec Marguerite de Valois. Françoise tomba rapidement enceinte de Henri, se qui provoqua la colère de «la reine Margot». Celle-ci s’arrangea pour que la naissance ait lieu le plus discrètement possible. Françoise accoucha d’une fille morte-née puis fut chassée par l’épouse de son amant. Si Mlle de Montmorency avait donné naissance à un fils qui avait vécu, cela aurait pu bloquer l’accés au trône de Henri IV à la mort de Henri III.


  Charlotte de Sauves, marquise de Noirmoutier connu une aventure avec Henri quelques temps avant qu’il ne devienne roi. Elle était dans l’entourage de Catherine de Médicis. Bien que son aventure avec Henri fut courte, Charlotte connu une fin tragique puisqu’elle fut assassinée à Blois le 23 décembre 1588.


  Vers l’année 1604, Henri IV entame une relation amoureuse très discrète avec Jaqueline de Bueil, comtesse de Moret et née en 1580. Cette jeune femme donne un fils au roi en 1607 prénommé Antoine qui décède en 1632.

 

  Mais l’année suivante, Jaqueline est détrônée par Charlotte des Essarts (1580-1651), comtesse de Romorantin qui était déjà enceinte du roi lorsqu’elle accouchait de son fils et qui donne à Henri IV deux enfants :
-Jean-Baptiste (1608-1670)
-Marie-Henriette (1609-1629)

Son autre maîtresse, Diane d'Adouins :

A picture of

  Diane est née en Gascogne en 1555. Elle est la fille de Paul d’Andouins et de Marguerite de Cauna. La famille de Diane est riche et a des entrées à la cour. La petite fille se retrouve orpheline à l’âge de huit ans. Il et convenu qu’elle se mariera à l’âge légal avec Philibert, comte de Gramont.
  En attendant ses noces, Diane vit dans la famille de son fiancé. En 1567, à douze ans, la jeune fille épouse donc le comte qui vient d’en avoir quinze.
De cette union naîtront deux enfants :
-Antoine (1572-1643)
-Catherine (1573-1627)


  Le mariage de la comtesse n’est pas particulièrement heureux et elle se réfugie dans des romans. C’est ainsi que Diane se fera appeler «la belle Corisande». En 1580, Philibert meurt laissant une veuve de vingt-cinq ans. Diane se réfugie alors de plus en chez son amie Catherine, sœur de Henri de Navarre. C’est au cours de l’une de ses visites que la comtesse de Gramont rencontre Henri en 1582. Le prince tombe sous le charme de Diane mais la belle Corisande le fera patienter jusqu’en 1583 avant de lui ouvrir son cœur. Henri découvre alors avec la comtesse l’amour qu’il n’a pu connaître avec Marguerite de Valois qu’il a épousé pour raison religieuse.


  En 1589, Henri de Navarre devient roi de France, choisi par Henri III qui est décédé le Ier août. Diane vit très mal le changement qui s’opère dans la vie de son amant car celui-ci devient la cible de nombreuses femmes.

  Bientôt, Henri IV s’affiche avec la toute jeune Gabrielle d’Estrées dont on murmure qu’il est fou amoureux. La belle Corisande n’a désormais plus sa place auprès de Henri. Elle assiste néanmoins à son couronnement avant de se retirer sur ses terres retrouver ses enfants et petits-enfants. Diane d’Andouins meurt au château de Hagetmau en février 1621.

13 votes. Moyenne 2.69 sur 5.

Commentaires (1)

1. Bipolar Disorder (site web) 28/10/2012

I came across roisetreines.e-monsite.com and i love it !
bipolar disorder symptoms
spinal muscular atrophy
arthritis treatment

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site