Antoinette de Maignelay, favorite de Charles VII

  Née vers 1422, Antoinette de Maignelay était cousine germaine d'Agnès Sorel et nourrice de ses trois filles. Elle passait pour fort belle et également pour être une femme de tête. Antoinette avait été introduite à la cour par Agnès, dans le but d'être mariée.

  A la mort d'Agnès en 1450, Antoinette a 28 ans. Le roi Charles VII trouve consolation auprès d'elle et la comble de dons. Elle l'entoure de jolies jeunes femmes, dont sa soeur Jeanne et deux de ses belles-soeurs (Charles VII mourut peut-être d'épuisement amoureux). Toujours en 1450, Antoinette est mariée, par les soins du roi, à André, baron de Villequier, dont il obtient la complaisance en lui offrant des terres, ainsi que le château de la Guerche où le roi séjourna. Elle donna deux fils à son époux, Antoine et Artus. André mourut en 1454 et Louis XI, devenu roi en 1461, s'empressa de renvoyer Antoinette de la cour. Il chassa la belle en Bretagne (on suppose qu'elle pût être son espionne) : elle devint la favorite de François II, père d'Anne de Bretagne.

  Antoinette était comblée encore une fois de belles récompenses. Elle vit à Nantes, dans le château du duc, mais aussi de sa femme Marguerite de Foix, qui fut contrainte de supporter Antoinette de Maignelay. De plus la liaison était publique : et les rumeurs populaires salirent la mémoire du duc.

  Malgré son âge avancé (environ 40 ans), Antoinette eut au moins trois enfants de François II : François d'Avaugour, Antoine et Antoinette. Ils furent de bons compagnons de jeux pour Anne de Bretagne, outre sa soeur cadette Isabeau.

  Antoinette de Maignelay mourut en 1471.

2 votes. Moyenne 3.00 sur 5.

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×