Isabelle de Hainaut, épouse de Philippe II

 

  Fille du comte de Hainaut, Baudouin V, et de Marguerite d’Alsace, Isabelle est née le 23 avril 1170. Elle est d’origine carolingienne.

 

  Contre la volonté de sa mère Adèle, Philippe II épouse Isabelle, le 28 avril 1180 à Tronc, en Artois. Cette union réunit la province de l’Artois à la couronne. Le 29 mai suivant, Philippe et Isabelle sont couronnés roi et reine de France à St Denis, du vivant de Louis VII.

 

  La jeune reine, pieuse et romanesque, se consacre tout entière à son époux, mais celui-ci ne lui porte que peu d’intérêt et lui reproche d’avoir monté son père contre lui. Ainsi, il cherchera à la répudier, au printemps 1184 à Senlis, évoquant la stérilité de la reine et des liens de parenté. Le jour où le mariage royal devit être dissous, Isabelle sort dans les rues, en tenue de pécheresse, suivie par une population de malheureux. Elle va trouver le roi, la foule criant au monarque « Sire, faites grâce à la reine ! » (selon Rigord).

 

 

  Le roi obéit et reprit auprès de lui Isabelle. Elle parvient à réconcilier son père Baudouin et Philippe. Enfin, elle mit au monde un fils, Louis (1187-1226), futur roi Louis VIII. Le roi lui montrera alors beaucoup plus d’attachement. Paris sera en liesse durant sept jours entiers.

 

  Hélas, Isabelle mourut en couches le 15 mars 1190, en mettant au monde des jumeaux qui la suivirent dans la tombe le 18 mars. Elle est inhumée en grande pompe, selon les ordres de Philippe, à St Denis. 

1 vote. Moyenne 4.00 sur 5.

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site